Introduction à la pensée chinoise (Hors collection)

Nicolas Zufferey

Language: French

Pages: 215

ISBN: 2:00365057

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Un ouvrage très pédagogique sur les divers courants de la pensée chinoise

L’ouvrage, très accessible au grand public, passe en revue tous les courants de la pensée : Confucianisme, taoïsme, bouddhisme, les Cent Écoles… Il donne des bases et des repères et permet d’établir des liens avec les questions contemporaines que sont les droits de l’homme ou les valeurs asiatiques.

The Dhammapada: The Sayings of the Buddha (Sacred Teachings)

Mind in the Balance: Meditation in Science, Buddhism, and Christianity (Columbia Series in Science and Religion)

Buddhist Ethics: A Very Short Introduction (Very Short Introductions)

The Buddhic Essence: Ten Stages to Becoming a Buddha

Letting Everything Become Your Teacher: 100 Lessons in Mindfulness

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

xxie siècle. On pourrait multiplier les exemples. En voici quelques-uns : • la vision d'un monde dont tous les éléments, naturels, sociaux et humains, sont interdépendants correspond à nos préoccupations écologiques les plus brûlantes ; elle répond également à l'ambition d'une médecine qui devrait s'intéresser au malade en tant que tout plutôt qu'à la seule maladie ; • l'idée chinoise selon laquelle être homme ou être femme résulte en grande partie d'un apprentissage s'accorde avec ce que le

laissé une œuvre ? Tout ce qui concerne l'homme se perd dans la légende. Le mot Laozi signifie littéralement � Vieux Maître » ; sans doute s'agit-il d'une appellation honorifique. Une autre acception du nom est � vieil enfant ». Selon l'historien Sima Qian (actif v. 100 av. J.-C.) qui, dans le Shiji (Mémoires historiques), lui consacre une biographie, le véritable nom de Laozi aurait été Li Er ; il aurait également été appelé Lao Dan. Toujours selon cette biographie, Laozi aurait été archiviste

provenant d'auteurs et de périodes différents ? Les spécialistes s'affrontent : tandis que pour certains l'ouvrage serait une anthologie, peut-être conçue à partir de sources orales et contenant des matériaux datant du milieu du ive siècle au milieu du iiie (Laozi, 1963, p. 50), voire plus tardifs, pour d'autres il constituerait une œuvre à part entière, dotée d'une structure rhétorique cohérente ou manifestant une � vision poétique remarquablement unifiée du monde » (Schwartz, 1985, p. 187).

– l'eau éteint le feu ; • le feu l'emporte sur le métal – le feu fait fondre le métal ; • le métal l'emporte sur le bois – le métal tranche ou perce le bois ; • le bois l'emporte sur la terre – le bois creuse la terre ; • et ainsi de suite. Aux Cinq Éléments correspondent notamment les directions, les saisons, les couleurs, les animaux mythiques, les vertus confucéennes et les organes du corps. Selon les Chinois anciens, les caractéristiques des Cinq Éléments, ainsi que les règles qui

revanche son vecteur reste souvent invisible. Mais � invisible » ne signifie pas nécessairement � magique » ou � surnaturel » ; le support de la résonance est invisible, mais on peut en rendre compte par des explications naturelles, voire mécaniques. L'eau est souvent utilisée comme métaphore : � L'homme est entre ciel et terre comme les poissons dans l'eau : il peut émouvoir le ciel et la terre par ses actes, comme les poissons, par leur battement, font bouger l'eau. » Wang Chong, Lunheng

Download sample

Download